Présentation

Le spectromètre BRUKER 500MHz  HD (aimant de 11,75 teslas) muni d’un passeur d'échantillons Sample Xpress lite (16 positions) est utilisable dans différentes configurations:

  • équipé d’une sonde BBFO+, il permet de réaliser en mode automatique (cinétiques, suivi de réaction...) et manuel, des expériences de RMN pour tous les noyaux étudiables en RMN entre 109Ag et le 31P. Toutes les études sont menées en phase liquide dans des solvants appropriés dans la large gamme de températures (de +100°C et -100°C) permettant d’analyser tous les phénomènes dynamiques.
  • équipé d’une sonde TBI inverse (1H/31P-X) 5 mm, il permet d’obtenir une meilleure sensiblité en RMN 1H.
  • équipé d’une sonde SEI inverse (1H/13C) 3mm il permet le couplage HPLC-RMN, dont l'avantage par rapport aux méthodes chromatographiques classiques, est d'allier la puissance d'un détecteur RMN sans que l'échantillon ne subisse aucune décomposition pendant l'analyse.

Couplage Chromatographie liquide RMN

Le couplage HPLC-RMN permet d'analyser des mélanges complexes (extraits de produits naturels, produits de synthèse organique, matière organique dans les eaux et les sols...). L'intérêt du couplage de la chromatographie à la RMN, résulte que cette méthode d'analyse permet la détermination des propriétés chimiques, dynamiques et spatiales des molécules organiques. L'utilisation de ce détecteur en chromatographie liquide haute performance (HPLC) a été longtemps retardé par le manque de sensibilité de la RMN par rapport aux autres méthodes de détection utilisé jusque là (spectrophotométrie UV-visible et spectroscopie infra-rouge,... ou spectrométrie de masse). Néanmoins, depuis ces dix dernières années, la limite de détection de la RMN couplée à la HPLC est passée de l'échelle du microgramme à celle de la centaine de nanogrammes. Cette augmentation de sensibilité résulte d'améliorations technologiques successives telles que:

- conception d'une bobine d'observation adaptée à des microcellules,
- adaptation des méthodes de "stop flow" et d'échantillonnage en mode automatique,
- développement de la technique de sur-échantillonnage de signal de RMN, du filtrage numérique et de la DQD (Digital Quadrature Detection).

Ces nouvelles technologies ont permis d'obtenir des spectres dépourvus d'artefacts avec une augmentation la sensibilité de 15 à 20%.
Un avantage très important du couplage HPLC/RMN, par rapport aux autres méthodes de couplage, résulte du fait que l'échantillon ne subit ni décomposition, ni altération durant l'analyse : l'échantillon peut subir d'autres méthodes d'analyses complémentaires par la suite.
D'autre part, la puissance de la détection RMN permet d'obtenir un ensemble d'informations structurales sur la composition d'un mélange, sans impliquer un étalonnage préalable du système de chromatographie avec tous les composants susceptible d'être présents. On pourra, par exemple, sans difficulté déterminer les structures et les proportions de composés isomères nouveaux, alors que la plupart des spectrométries (masse, UV-visible, IR,...) ne permettent d'identifier que des produits déjà connus et référencés.

Analyse

Le couplage HPLC/RMN peut s'appliquer à des domaines aussi vastes que :

L’analyse de la pureté des médicaments, l'étude de suivi de métabolites dans les fluides biologiques, la chimie combinatoire, l'étude de la composition d'extraits de plantes, l'analyse de qualité en agroalimentaire, l'élucidation structurale de drogues modifiées...

Documents et liens utiles

Formulaire d'analyses RMN liquide :
Procédure de connexion au serveur de Spectropole :